Emmanuel de Martonne, le français qui a dessiné les frontières de la Roumanie

emanuel de martonneL’un des plus connus savants français en Roumanie est le géographe Emmanuel de Martonne. Il a publié l’une des premières épreuves scientifiques sur la géographie de la Roumanie. De même, après la Première Guerre Mondiale,il a essentiellement contribué à dessiner les frontières de la Roumanie, après il avait été
engagé comme expert à la Conférence de Paix à Paris, en 1919.

Emmanuel de Martonne est né en 1873. Le premier contqct avec la Roumanie s’est passé grâce à son amitié liée, pendant les études à l’Ecole Normale Supérieure à Paris, avec un copain roumain, Pompiliu Eliade. A la fin de cette période, Emmanuel de Martonne a commencé sa carrière scientifique de géographe avec une recherche sur Carpaţii Meridionali, qu’il a surnommés les Alpes de Transylvanie. Emmanuel de Martonne a continué à venir en
Roumanie, pour travailler à sa thèse, qu’il a intitulée “La Valachie. Essai de monographie géographique“.

Il a dédié cette thèse à son mentor, Vidal de la Blanche. De même, ses recherches sur terrain ont inspiré un autre livre dédié à la Roumanie.

Emmanuel de Martonne ne s’est pas remarqué seulement en ce qui concerne la qualité de ses recherches sur la Roumanie, il a crée en France aussi des Emmanuel de Martonne, le français qui a dessiné les frontières de la Roumanie institutions remarquables, qui continuent à fonctionner aussi aujourd’hui. Par exemple, il y a le laboratoire géographique à Rennes et l’Institut Géographique dans L’université Sorbonne. En 1909, il a aussi publié un Traité de géographie physique et en 1931, un livre nommé La Géographie Universelle. C’est aussi la période pendant laquelle il a été la tête de la publication L’Atlas de la France.

Entre 1931 et 1949, il a conduit l’Union Géographique Internationale. Il a été choisi membre de l’Académie Française, grâce à sa contribution au développement de la géographie.

Mais il est très apprécié en Roumanie pour une autre raison. En 1919, Emmanuel de Martonne a été engagé comme expert pour l’établissement des frontières polonaises et roumaines, dans le cadre de la Conférence de Paix à Paris. Il a réussi, après plusieurs débats, à imposer le principe de la viabilité des frontières.

Ce principe imposait que les nouvelles frontières devaient prendre en compte la configuration éthique, le rélief et même l’infrastructure territoriale. La viabilité du travail de Emmanuel de Martonne est prouvée par le fait qu’aujourd’hui, après presque un siècle, les frontières entre la Roumanie, l’Hongrie et la Serbie sont gardées exactement comme il les a dessinées.

Lisez la version en anglais ICI.

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

eight + eighteen =